Qui de Tesla, de Hyundai, ou de Toyota, va produire la première voiture volante.

Qui de Tesla, de Hyundai, ou de Toyota, va produire la première voiture volante.

Qui de Tesla, de Hyundai, ou de Toyota, va produire la première voiture volante. Tesla semble le mieux placé pour y parvenir. Avec Starbase, et SpaceX (fusées à décollage vertical, et capables d’atterrir à la verticale dans une zone précise). Toyota avec Woven City, est un incubateur pour des projets audacieux et futuristes. Peut-être sera-t-il le concepteur de la première voiture volante. Hyundai n’est pas non plus en reste, avec Boston Dynamique dans ses escarcelles, et ses partenariats multiples.

Les groupes automobiles Européens sont quant à eux, les grands absents des innovations disruptives, ils sont très timorés. Ils n’ont, pour la plupart, pas de projets disruptifs et futuristes. Ils n’ont presque pas d’ambition affichée dans les domaines qui prépareraient le futur. Et ils ne sont pas pionniers, ni leaders, dans les domaines d’avenirs pour l’automobile, ni pour les technologies prometteuses dans ce secteur d’activité. La plupart du temps, les constructeurs automobiles Européens courent après Tesla. Et dans une moindre mesure, après Toyota, et Hyundai, concernant les voitures électriques, et à hydrogène. Plus globalement, l’Europe de l’automobile est en retard par rapport à l’Asie et à Tesla pour la recherche et l’innovation.

Toutefois, concernant la première voiture volante, les jeux restent ouverts, et la surprise peut venir de n’importe qui, même d’une start-up qui n’existe pas encore. Ce qui est sûr, c’est que la recherche et développement, l’innovation, et l’audace font la différence dans l’automobile d’aujourd’hui et de demain.



 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *