La fusion PSA-Fiat-Chrysler.

FCA

Fiat Chrysler Automobiles

PSA-Fiat-Chrysler : le 4éme groupe automobile mondial !

La fusion PSA Fiat Chrysler et sans doute l’une des fusions industrielles la plus importante du moment.

Ce qui fait de ce nouvel ensemble le 4e constructeur automobile mondial. Dans un moment où le secteur de l’automobile est en crise, en récession, et subit une certaine révolution, les grands groupes automobiles institutionnels s’allient pour faire pour pouvoir faire face aux challenges technologiques, environnementaux, auxquels ils doivent faire face. Ainsi qu’aux nouveaux entrants et aux challengers tels que Tesla, qui ont une approche disruptive du secteur et du marché de l’automobile.

La constitution de ce nouvel ensemble va permettre au nouveau groupe PSA Fiat Chrysler (PFC) de faire des économies d’échelles, de mutualiser la recherche et développement, ainsi que les risques, et de rationaliser les approvisionnements et les unités de production, ainsi que, malheureusement, de rationaliser la masse salariale de l’ensemble. Il s’agit aussi, pour ce nouvel ensemble, d’avoir une nouvelle complémentarité territoriale à l’international. Pour faire face aux autres mastodontes du secteur, les constructeurs japonais (Toyota, les constructeurs allemands (Audi, BMW etc), les constructeurs chinois et indiens, et aussi aux nouveaux entrants.

Cette fusion permettra au groupe PSA et ses associés de garder et un leadership européen et mondial. L’ensemble va pouvoir procéder à des transferts de technologies, et avoir une capitalisation boursière plus importante, afin de mener à bien les futurs projets du nouveau groupe PSA Fiat Chrysler. Surtout dans le domaine des voitures du futur. Et plus particulièrement, les voitures électriques où l’Asie avait pris une certaine avance sur les constructeurs institutionnels européens. Et où le marché de la voiture électrique et à hydrogène est arrivé à une certaine maturité, et connaît un bon développement. Mais grâce à leur capitalisation boursière, leur capacité d’adaptation, et leur savoir-faire, en matière d’automobile, les constructeurs occidentaux, en assurant des alliances commencent à faire face à la concurrence asiatique et autres. Ils commencent à proposer des modèles de voitures écologiques, électriques, ou hybrides, pouvant enfin concurrencer les modèles chinois, américains, et autres concurrents, hors zone Europe.

Les évolutions technologiques, écologiques, environnementales, et sociétaux étant tout à fait nécessaires, pour le secteur automobile, les constructeurs automobiles individuels sont de moins en moins seuls. Ils élaborent, dorénavant, des alliances nécessaires à leur survie. Ces mariages sont absolument nécessaires à leur développement et leur croissance. Ce processus est très similaire à ce qui se passe en géopolitique, à l’échelle internationale. Les différents blocs géographiques et économiques émergent. Nous avons le bloc Asie-Pacifique, le bloc nord-américain, le bloc Amérique du sud, le bloc européen etc. Et il est fort à parier qu’il y aura d’autres blocs à l’avenir. Car nous vivons dans un monde où l’isolement peut signifier la fin d’une entité économique ou territoriale, ou autres. Et la plupart des ensembles ont besoin de ressources pour faire à la concurrence et aux différents blocs qui se mettent en place. Et la seule façon d’y parvenir est de trouver des alliés pouvant renforcer notre position, ainsi que notre positionnement économique, ou autres. Pour cette raison, nous pouvons dire que le tour de force de PSA-Fiat-Chrysler de s’associer est tout à fait raisonnable, au vu des évolutions actuelles du secteur automobiles et de ses marchés.

Le nouveau groupe automobile PSA-Fiat-Chrysler en quelques chiffres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *